Congrès Mission 2020

29 septembre 2020

Guérir, bâtir et annoncer

Le Congrès Mission, fin septembre, est chaque année l’occasion d’être renouvelé de l’appel à évangéliser, éclairés et « catalysés » par l’Esprit Saint.

Cette année, à un jour près, la manifestation n’aurait pu avoir lieu physiquement. Et nous étions 3600 sur place, masqués et éclatés en divers lieux pour respecter les consignes.

Et aussi, cette année, le souffle de la créativité a soufflé avec cette nouvelle proposition faite à tous ceux qui ne pouvaient se déplacer de suivre, en direct et en ligne, tout le congrès ! Les grands moments que sont la soirée d’ouverture, la plénière d’envoi, les messes, conférences, ateliers…bref toutes les propositions !

Certaines paroisses de notre diocèse ont d’ailleurs profité de l’élan pour missionner en union avec Paris.

Lors de la messe de samedi, Mgr Aupetit nous a interpellés :"Pour être missionnaire, il faut du dynamisme et de l’enthousiasme, et c’est le Christ qui nous les donne.

Jésus inscrit la joie au plus profond de notre cœur. Tout baptisé doit être missionnaire !"

Dans le carnet offert par la communauté de l’Emmanuel, nous trouvons 8 raisons pour évangéliser :

  • LE MONDE L’ATTEND
    Il attend Jésus sans le savoir car “seul Dieu peut combler le cœur de l’homme”. Les gens se rendent bien compte qu’ils sont faits pour plus. Nous ne sommes pas faits pour la survie, nous sommes faits pour la plénitude.
     
  • C’EST UNE NÉCESSITÉ
    La foi, si on ne la transmet pas, on la perd ! “Annoncer l’évangile n’est pas pour moi un titre de gloire, c’est une nécessité qui m’incombe. Malheur à moi si je n’annonce pas l’évangile” 1Co 9, 16
     
  • CELA REND JOYEUX
    Il y a une vraie joie à la rencontre de l’autre, joie de partager sa foi. Paul VI parle de la douce et réconfortante joie d’évangéliser”.
     
  • CELA FAIT GRANDIR LA FOI
    “La foi s’affermit si on la donne.” Saint Jean-Paul II, Redemptoris Missio.
     
  • C’EST SIMPLE
    Cela m’oblige à formuler la foi de l’Église avec des mots simples, à mettre des mots pas trop « cathologués ». Il s’agit d’expliquer très simplement en quoi nous croyons, de témoigner de l’action de Dieu dans nos vies, comment Il nous aide à mieux aimer le monde.
     
  • C’EST UNE VRAIE CHARITÉ
    La première des miséricordes est d’évangéliser.
     
  • UNE FAÇON DE RENDRE GRÂCE
    Pour l’amour personnel, inconditionnel, infini, miséricordieux qui nous a saisis, qui nous a libérés de nos peurs et est à nos côtés depuis toujours.
     
  • POUR SE LAISSER ÉVANGELISER
    Effectivement, en évangélisation, nous recevons beaucoup par la rencontre de magnifiques personnes non chrétiennes. Ainsi nous rendons grâce pour elles, pour la lumière de Vérité avec laquelle elles vivent. Comme Jésus, cette attitude du “donne-moi à boire » est capitale. Il s’agit aussi de nous laisser convertir par les personnes rencontrées.

On trouve également dans ce carnet, de manière très pratique, le comment et quelques accroches et questions.

Pour bien démarrer dans cette élan de mission, vous pouvez vous procurer ce livret auprès de la Communauté de l’Emmanuel, et retrouver tout le congrès sur le site du Congrès Mission.

Et dans les prochains Blocs-Notes, je vous donnerai chaque mois à lire une initiative missionnaire de paroisse pour vous inspirer.

Véronique Marguet